You cannot place a new order from your country. United States

POTAGER URBAIN

Nombreux sont les avantages d’avoir un potager urbain, créer des potagers maison  que nous pouvons avoir chez nous et qui contribuent aux nombreux avantages et bénéfices.

La présence de petits potagers cultivés par les citadins eux-mêmes est de plus en plus fréquente dans nos villes. 
Il s’agit d’une pratique très étendue actuellement autour du phénomène des dénommés potagers urbains ou potagers verticaux, qui a connu une croissance sociale rapide, surtout lors de la dernière décennie.

Le mode de vie de nos sociétés a fait que nous avons perdu peu à peu le contact avec la nature. Une grande partie de la population mondiale vit dans des centres urbains où l’interaction avec les ressources est minimale.
La construction de ce type de potagers est une des solutions qui a été envisagé pour rétablir cette relation, mais aussi pour augmenter la conscience des gens sur la nécessité de prendre soin et de préserver l’environnement.

L’idée est de revenir aux pratiques de la culture naturelle (aujourd’hui aussi appelée également culture biologique) et produire des aliments plus sains.

Il y a de plus en plus de personnes qui s’amusent à en construire  un dans leur jardin, leur terrasse ou dans une autre partie de leur maison.

Ventajas de tener un Huerto Urbano

 De quoi ai-je besoin pour avoir un potager urbain ?

Pour avoir un bon potager chez soi, nous devons prendre en compte quelques conseils pratiques et les meilleurs accessoires pour potagers urbains. Ainsi, nous en prendrons soin correctement.  

Outre un espace avec toute la lumière directe possible, en fonction du terrain dont vous disposerez, vous pourrez cultiver une plus grande quantité et une plus grande variété d’aliments. L’idéal est de pouvoir profiter d’une terrasse ou d’un toit. Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous organiser pour monter votre potager urbain avec nos tables de culture sur  un balcon ou face à une fenêtre avec assez de lumière grâce aux potagers verticaux et à leur disposition.

Actuellement, nombreux sont les modèles de récipients que vous pouvez trouver pour mener à bien votre culture chez vous, comme les potagers en hauteur de différentes tailles, mais si vous avez moins d’espace, vous pouvez facilement utiliser différents pots ou un potager vertical, et pour planter les graines, n’importe quel petit récipient (ceux des yoghourts sont idéaux pour cela) peut servir.

Quant à la terre, l’idéal est de commencer avec un bon substrat végétal et des engrais organiques, pour favoriser le recyclage et parce qu’ainsi, la qualité des légumes est meilleure.

Pour l’arrosage, il peut être fait manuellement ou plus tard installer un système d’arrosage automatique, surtout pour couvrir aussi les époques au cours desquelles nous ne sommes pas à la maison ou quand nous partons en vacances.

 

Comment répartir les plantes dans un potager vertical ?

L’avantage du potager vertical, en échelle (ou de Nikole) est une amélioration de la lumière que chaque plante peut recevoir, mais il sacrifie une partie de la quantité maximale possible de substrat qu’aurait une jardinière aux mêmes dimensions rectangulaires.

L’emplacement  correct du potager devrait être toujours dans un endroit en plein soleil pendant une grande partie de la journée, généralement le placer en direction du sud est le meilleur emplacement, en particulier si nous voulons y planter les légumes rois du potager de l’été (tomates, poivrons et aubergines).

  

Quels sont les bénéfices de cultiver chez soi ?

Ces potagers sont des espaces que nous consacrons à la culture d’aliments pour notre compte et de façon naturelle, c’est-à-dire sans mener à bien des pratiques qui sont celles de l’industrie conventionnelle, comme par exemple l’utilisation de produits chimiques ou de fertilisants.

Stimulation de l’autoconsommation : les potagers urbains ne sont pas seulement une tendance. Quand ils sont assumés comme un projet à long terme, ils peuvent devenir une voie pour l’autoconsommation d’aliments. Outre la satisfaction personnelle que cela génère, nous contribuons à diminuer l’offre d’aliments produits sous la logique de la consommation massive.  

Amélioration de notre relation avec les environnements : grâce à un potager urbain, nous découvrons de près les cycles naturels de la terre et les conditions typiques de notre environnement. En le faisant, cela nous permet de favoriser en nous le respect envers l’environnement et la nécessité de conserver les ressources que nous utilisons jour après jour. 

Promotion des pratiques durables : étant donné que nous sommes nous-même chargés de gérer et de maintenir le potager, nous pouvons multiplier les pratiques durables que certaines entreprises ou organisations ont déjà mises en marche pour conserver l’environnement et l’équilibre planétaire.

 

Qu’apprennent les enfants avec cette modalité de potagers ?

Au moment de construire un potager urbain à la maison nous pouvons aussi réserver une zone pour un potager pour enfant car il a de nombreux effets positifs sur les enfants. Voyons quelques-uns de ses avantages pour les plus petits :

Ils apprennent sur la nature en contact avec la réalité, en touchant la terre avec les mains, en sentant, en observant… ce qui est fondamental pour les enfants. L’imagination est en éveil parce que c’est un processus très dynamique. Chaque chose qui se passe donne lieu à une question, à une nouvelle expérience.

Ils acquièrent des responsabilités : à cet âge, nous pouvons déjà leur demander d’effectuer des tâches faciles, comme arroser les plantes (s’ils ont un arrosoir de leur taille, encore mieux). Voir comment poussent les plantes qu’ils ont eux-mêmes cultiver leur donnera un sentiment de fierté. Ils apprendront qu’avec de la patience et du dévouement, on obtient des bons résultats et aussi que parfois, les choses ne fonctionnement pas comme on les avait planifiées. 

Moins de temps passé devant la télévision : travailler avec des plantes est relaxant et produit du bien-être. Apprécier un temps de huerting avec les enfants sert non seulement à améliorer la communication avec eux et resserrer les liens, mais aussi à être moins casaniers et à passer moins de temps devant la télévision ou les jeux vidéo.

Ils mangent mieux : les fruits et les légumes sont parmi les aliments les moins appréciés par les enfants, mais ils peuvent devenir les plus amusants s’il s’agit de manger une salade avec une laitue qu’ils ont plantée eux-mêmes.